31 décembre 2007

27

Kahalani n’hésite même pas, elle pousse la pirogue et s’enfonce dans le soir qui tombe en direction du motu… Elle ne sais pas comment, elle se retrouve face à l’océan en écoutant le bruit assourdissant et lancinant des vagues qui se brisent sur la barrière toute proche…

Elle s’endort, épuisée et murmure une dernière fois le nom de Roald…

Et soudain, il est près d’elle et son sourire illumine la nuit fraîche… il est là, près d’elle, enfin… et elle se love dans ses bras en regardant la trace du temps au fond du ciel… ils ne parlent pas, et pourtant elle entend Roald lui dire tout son amour… le temps passe à une vitesse folle quand, tout à coup, Kahalani se souvient de la légende qui tue… elle crie, force son amour à quitter le motu, elle lui raconte comment les tupapau attrapent les hommes qui ont le culot ou l’inconscience de rester pendant la nuit, que les tupapau les aime… jusqu’à la mort... Elle le pousse, le chasse de l’île et se réveille trempée de sueur… seul, un héron la regarde d’un drôle d’air… pas effrayé du tout.

Elle se lève, pose son pareo sale sur la plage et se glisse dans l’eau tiède du lagon. Pendant un temps, elle reste immobile, puis Kahalani se réveille vraiment et pense à son rêve étrange… depuis le début, il y a de la magie dans cette histoire … elle s’en doutait, mais maintenant elle en est sûre. Elle sort du lagon et court vers la route pour attraper un truck et rentrer chez elle. A l’arrêt, tout le monde la regarde, mais elle dégage une telle aura que, comme à l’aller, personne ne lui dit rien quand elle descend au bas du chemin… Elle court à la maison et se met à fouiller dans la grande malle qu’il est tabu d’ouvrir…

Posté par pfranpasc à 10:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur 27

    Pour l'année nouvelle :
    "puissions nous tous être omniscients
    puissions nous défaire notre ennemi intérieur
    des vagues de la naissance à l'âge finissant, la maladie et la mort
    Puisse l'océan de Samsara rendre libre tous les êtres"
    Pour vous toutes et tous, très bonne année 2008 que la lumière éclaire vos chemins de vie en y apportant santé, joie, bonheur, réussite et surtout l'amour, sans qui rien ne serait. Que les bons moments soient tellement forts qu'ils vous fassent supporter bravement les mauvais, bref du bonheur, du bonheur, du bonheur...

    Posté par cricri, 02 janvier 2008 à 03:11 | | Répondre
Nouveau commentaire